Causons germain, cousine germaine!

Parlons mieux, parlons allemand.

1-drapeau-allemand.jpg

Dans les années 70, les germaniques ont été, tout comme les Québécois dans les années 60, tentés de reprendre à leur compte les grands succès de la musique populaire américaine. Il s’agissait bien sûr de faire le plus d’argent possible en quelques 45 tours, en soutirant aux auteurs des galettes originales tout profit potentiel à l’extérieur des pays où les dits-succès ont été lancés.

2-comedian-harmonists.jpg 

L’ensemble des Comedian Harmonists a connu son heure de gloire pendant la période de l’entre deux guerres et son succès coïncide avec la montée du nazisme. Son fondateur Harry Frommermann étant de confession juive, le groupe a opté pour les États-Unis par crainte de représailles nazies, ce qui a entraîné en quelque sorte son chant du cygne, compte tenue du retour des autres en Allemagne. On leur reconnait plusieurs émules, dont les célèbres Frères Jacques, les Quatre Barbus, les Octaves et Chanson Plus Bifluorée et un film – que je vous recommande chaudement, autant que leurs disques –  leur est aussi consacré. Pour vous donner une idée : Veronika, der Lenz ist da.

3-erdmobel.jpg 

Erdmöbel est une formation compacte teutone basée à Cologne. Si je traduis correctement, son nom signifie les Meubles de Terre; on peut donc parler ici de musique d’ameublement à caractère nostalgique. Une très agréable version du classique Close To You de Burt Bacharach et Hal David; remarquez le soin apportée à la production très fine et subtile.

4-copy_of_thirdman.jpg

Die Zwei est, comme son nom l’indique, composé de deux personnes. Le duo est plutôt obscur et peu notoire, mais il a fait sa marque avec des arrangements vocaux à l’ancienne et un enrobage très ‘années 80’ (je relis ça et ça ressemble à un oxymore !). Ils reprennent brillamment Harry Lime Theme , composé par l’autrichien Anton Karas pour le film « Le Troisième Homme ». L’album s’appelle USA ! USA ! USA ! et si vous en trouvez une copie, appelez-moi parce que c’est rare comme la déjection de Benoit XVI.

4-waggershausen.gif 

Roy Black est le pseudonyme d’un blogueur allemand de grande qualité – en hommage au chanteur Gerhard Höllerich qui portait le même nom. En consultant son excellente page, j’ai mis la main sur German Covers – The Wunder Years 1965-1976, une compilation délirante de grands succès traduits en allemand pour des artistes d’une qualité douteuse à la carrière tout ce qu’il y a de plus confidentielle. 2 extraits :  Don Anderson (de son vrai nom Edo Zanki) interprète Beautiful Sunday (un succès du britannique Daniel Boone en 1972, retenez-moi parce que j’ai envie de vous faire entendre la version de Patrick Zabé «J’ai trop mangé») et Stefan Waggershausen avec Herz aus Gold(Heart of Gold de Neil Young).

The Comedian Harmonists – Veronika, der Lenz ist da [Télécharger]

Erdmöbel – Close To You [Télécharger]

Die Zwei – Harry Lime Theme (The Third Man) [Télécharger]

Don Anderson (Edo Zanki) – Beautiful Sunday [Télécharger]

Stefan Waggershausen – Herz aus Gold [Télécharger]

2 thoughts on “Causons germain, cousine germaine!

  1. Comme le faisait remarquer Jean-Luc Fonck de Sttellla: … tu ne me retiens pas de faire le singe, Ô guenon!

    À venir: les liens familiaux avec Senor Zabé.

Pas de gêne, là. Commentez.