Un morceau de robot

Alors que nous errions «à la recherche de je ne sais quoi», votre humble serviteur et son acolyte Jean-Philippe Boisbriand (fondateurs de l’émission de radio PLAXMOL qui devint par la suite L’HOMME SCALP) avons reçu (et accueilli généreusement !) une petite boîte contenant différents disques de la collection personnelle d’une généreuse donatrice de CKRL.

Le joyau est apparu sans avertissement : un 45 tours de Claude Steben (sous étiquette Lion) contenant les chansons

Dos à dos [Télécharger]
et Bedaine à bedaine. Passons rapidement sur la dernière, une chanson comico-comique à la manière de Patrick Zabé. Mais il fallait retourner le disque pour découvrir le trésor. Et notre plaisir fut grand : la surprise a fait place à l’étonnement, l’incrédulité à l’hilarité la plus complète. Il suffisait de fermer les yeux et d’imaginer la pochade de studio réalisée en 1969. C’est du n’importe quoi : un film d’horreur, un trip d’acide… considérez cela comme il vous plaira.

Plus que bizarre ! S’il venait à un malchanceux réalisateur de vidéoclip l’idée de réaliser une œuvre à partir de ‘Dos à Dos’, voici à quoi ressemblerait le storyboard de la chanson (avec les détails de montage multipiste) :

steben_claude.jpg

Sa femme: « Claude… Claude ! » (il ronfle)

Claude : (il se réveille): « Aaaahhh ! J’ai fait un rêve… (effet d’écho, reverb)

Claude : …extraordi-naire ! » (coup de gong)

Claude : « J’ai rêvé… que j’étais dans un cime-TIÈRE »

(autre effet de reverb-echo, miaulement de chat au loin, voix typiques de films d’horreur, bruit de cloche, bruit metallique)

Claude : « De partout les morts semblaient ressuscités… » (hurlement de zombie, cris de femmes, pleurs de bébé, rires de bébé)

Claude : « Tous les morts se dirigeaient vers le chateau… »

Claude : « Ah ! C’est invraisemblable ! Je pouvais pas croire qu’on était pour s’amuser là…. »

Inconnu : «Hey Claude ! Viens-t-en ! » (tonnerre, voix étranges de films d’horreur)

Inconnu (voix sur un ton sérieux, mais théâtralisée) : « Elle laisse dans le deuil… »

Matante no. 1 : « C’était un bon garçon… »

Inconnu (clairement dans un état second) : « Ah que je m’amuse. C’est trippant ! »

Matante no. 2 : « Hey, lui c’était un bon garçon! Y parait qu’y a laissé BEN DE L’ARGENT! »

Matante no. 1 : « Hey! Ils l’ont mis beau, hein? Mon Dieu qu’il est froid! »

(bruit d’une bouteille de bière décapsulée, absorption du breuvage)

dalcos.jpe

 

 

Rappelez-vous simplement que la carrière de Claude Steben a été parsemée de hauts (parfois!) et de bas (souvent). Bien amorcée (en 1965, avec le groupe Les Dalcos), elle a ensuite sombré dans le psychotronique et la chanson crooner de style canal 10 (en duo avec Christine Chartrand) avant de connaître un second souffle avec Les Satellipopettes, un quiz jeunesse permettant à de jeunes candidats de fréquenter de VRAIS robots! L’émission était animée par Le Capitaine Cosmos (Steben lui-même) accompagné par l’extraordinaire athlète (presque) muet appelé Vermicelle.

 

stebenchartrand.jpg scicc001.jpg

Faut-il le répéter : Capitaine Cosmos nous le disait bien, lui : «La drogue, C’est pas bon ! Je le sais !» Vous aussi maintenant, le savez !

Je veux remercier l’auteur du blog C’était hier qui a mis la main sur cette pièce de collection. Il faut dire que j’avais sollicité ses services après avoir égaré la copie dont je faisais mention au deuxième paragraphe. Et j’ai tenu compte tenu de la taille incroyable de son audiothèque. Il n’y a pas de hasard dans la vie… lisez plutôt ce que m’écrivait Eiffel après avoir découvert la perle:

« …j’ai eu une illumination. J’ai fait comme je fais assez régulièrement je suis arrêté au Village des Valeurs, je me suis dirigé directement au petit rayon de la musique (franchement j’avoue que j’avais un pressentiment), j’ai fouillé dans les quelques centaines de 45 tours accrochés au mur et je suis tombé dessus… »

Remarquez le détail: « j’avoue que j’avais un pressentiment… » Les collectionneurs sont des gens particuliers, c’est le moins qu’on puisse dire. Merci encore Eiffel!

Claude Steben – Dos à Dos [Télécharger]

3 thoughts on “Un morceau de robot

  1. Ost** que c’est une belle trouvaille!!! Je connaissais déjà ses deux albums (la pochette du second montre un Steben en col roulé et médaillon: bling!), mais pas ce 45t.

    Très, très, très cool! Je dois mettre la main sur ce bijou! Beau boulôt M. Brindamour!

    J’adore ces faces B sans musique. J’ai un 45t de Joel Denis où la face B n’est qu’une mise au point au sujet d’une « récente » affaire de fesses. On avait vu le derière de Denis et ça avait fait scandale; il répondit aux critiques sur ce single cinglant.

Pas de gêne, là. Commentez.