Un

Bonne année aux lecteurs, ainsi qu’aux contributeurs directs et indirects du blog de L’Homme Scalp! Je vous souhaite rien de moins que la naissance du meilleur et une gestion raisonnable du pire, le tout en concordance avec votre karma. Sachez aussi que je vous aime.

Monsieur et madame Scalp, accompagnés de deux personnes de qualité (elles se reconnaîtront) sont allés voir (le verbe est ici une vue de l’esprit) et entendre (idem) le spectacle du coup d’envoi du 400ème anniversaire de la ville de Québec. Produit par des concepteurs de Montréal, avec des idées passe-partout tout ce qu’il y a de plus ‘showbiz ordinaire’, l’ensemble s’est avéré plutôt insignifiant. Qu’est-ce que je faisais là? Je ne sais pas trop encore…

Donc, comme je l’écrivais hier, voici – pour commencer de bon pied – une série de vignettes autour des chiffres. Elle a été réalisée par Joseph Racaille, un musicien, auteur, compositeur et arrangeur qui prête son talent aussi à plusieurs artistes français. Il est entre autres co-fondateur du Ukulélé club de Paris avec Cyril Lefebvre et Brad Scott (rappelez-moi cette année de vous pondre une page bien juteuse sur le phénomène du Ukulele à travers le monde, un instrument très démocratique). Donc, avant que je m’égare,

voici la première chanson intitulée UN [Télécharger]
.

Ne crie pas comme ça

Non ne pleure pas

Parce que l’autobus t’a arraché le bras droit

Ce n’est pas très bien

Mais il t’en reste encore un. 

3 thoughts on “Un

Pas de gêne, là. Commentez.