Allez, va… Gina!

À la lecture de certains commentaires récents sur le blog de L’Homme Scalp, on peut très certainement affirmer sans se tromper que la sexualité est LE sujet de prédilection pour tous ceux qui se réclament de l’espèce humaine. Et malgré ce qu’on peut croire, les progrès éducatifs sont lents, très lents. Il semblerait que le contenu graphique et les données platement scientifiques ont pris le devant au détriment de la transmission de la simple notion de PLAISIR.

Dans un but purement éducatif, et n’écoutant que son courage, L’Homme Scalp tient à partager avec vous 3 documents audios à propos de l’organe reproducteur féminin qui rendront gloire à ce ‘V’ si précieux que mon ami Henri Le Brésilien surnomme affectueusement ‘tarte aux poils’.

The Four Skins – Her Vagina [Télécharger]

The Four Skins est une étrangeté qui provient de la collection extraordinaire de Dana Countryman (je ne sais pas s’il lit le français, mais je le salue bien bas); ça ressemble à un pastiche réalisé par un groupe d’étudiants en gynécologie. Je ne sais pas si vous saisissez le jeu de mots, mais vous chercherez ‘foreskin’ dans le dictionnaire.

Sexual Pleasures – The Vagina [Télécharger]

Ensuite, un extrait provenant d’un film documentaire provenant de la série Pent-R-Books’; le document s’appelle Sexual Pleasures. Il faut bien instruire le peuple! Le film précéde un autre documentaire intitulé « Sexual adventures in marriage ». Que dire de plus? Amusez-vous…

Bloodhound Gang – The Vagina Song [Télécharger]

Le 3ème extrait est une curiosité, sans plus. Wikipedia en fait ainsi la description:

The Bloodhound Gang est un groupe américain originaire de Quakertown, en Pennsylvanie. Groupe aux paroles volontairement stupides et vulgaires, il a lancé les albums ‘Use Your Fingers’ et ‘Hooray For Boobies’ aux paroles très grivoises.

Pas certain que j’achèterais, mais ça entre bien dans la thématique de la journée.

Parlez-en avec vos enfants… quand ils grandiront, évidemment.

5 thoughts on “Allez, va… Gina!

  1. Je sais. Mais ton visage déconfit après avoir appris l’existence du mot ‘vergin’ me fait toujours rire…

Pas de gêne, là. Commentez.