Non, rien de rien

eagle.jpg

WASHINGTON (Reuters) – Le président George Bush affirme ne regretter nullement d’avoir lancé il y a cinq ans jour pour jour l’invasion de l’Irak, malgré son « coût humain et financier élevé » – près de 4.000 soldats américains tués et 500 milliards de dollars dépensés. Alors que la question d’un retrait éventuel des forces américaines d’Irak est au centre de la bataille électorale entre les candidats à sa succession, Bush a estimé « compréhensible » le débat sur l’opportunité de cette aventure militaire et ses chances de succès.

bush.jpg

GWB a mis ses GWG, chaussé ses bottes, noué sa cravate et a répété son discours, inlassablement. Et, avouons-le, George en a tenu des discours douteux (voir audio plus bas). Pendant ce temps, les démocrates continuent à hésiter entre deux candidats au fort potentiel; ô scandale, nous découvrons que Barack Obama aurait manqué de respect envers le drapeau! Hmmm… à vous de juger. Mais je vous conseillerais premièrement de porter attention à la lamentable interprétation de l’hymne national: êtes-vous certain qu’il ne s’agit pas d’un malaise? Et si Obama avait été pris de violentes crampes intestinales à l’écoute de cette horreur interprétée avec la subtilité mammouthesque d’un candidat de l’émission American Idol?

Tant qu’à célébrer un tel anniversaire, portons attention plutôt au Star Spangled Banner. Les paroles ont été composées par le poète Francis Scott Key et ont été extraites de ‘Defence of Fort McHenry’ après son bombardement à Chesapeake Bay par les navires anglais en 1812. La musique provient d’une chanson à boire britannique écrite par John Stafford Smith. Le texte comporte 4 strophes et seul le premier est normalement chanté par ses interprètes.

defence_of_fort_mhenry_broadside.jpg

L’hymne est bien sûr chanté lors de compétitions sportives majeures et pendant les cérémonies protocolaires; comme c’est souvent le cas des chants patriotiques, il est repris de diverses façons avec un degré de respect tout aussi variable. En voici quelques versions, mais juste avant, pour mettre la table, quoi de mieux que la fine prose de George W. Bush?

The George W. Bush Singers – War in Iraq [Télécharger]

Tiny Tim – Star Spangled Banner [Télécharger]

Chevy Chase – Nat’l Anthem [Télécharger]

Betty Dylan – Star Spangled Banner [Télécharger]

One thought on “Non, rien de rien

  1. Quelle sublime interprétation des GWB singers! Bucollique et amusante. Le support visuel est absolument indispensable.

    Un mot sur la guerre de 1812: Il s’agit d’une des trois fois ou les États-Unis ont envahis le territoire Canadien (les autres fois en 1795 et 1865). Dans ce cas-ci, c’est la seule fois ou les Canadiens (sous la domination Britannique on se comprend) envahissait le territoire États-unien. C’est depuis cette guerre qu’il y a une maison blanche à Washington (Les britanniques ont fait cramer la ville).

    On peut donc dire que la guerre de 1812 est une guerre dans laquelle les Canadiens ont bottés les fesses des États-Unis! Ouiii c’est possible! 😉

Pas de gêne, là. Commentez.