MPA 012 – Minéraux et calcium

ossification-good.jpg

Officer! est un autre de ces innombrables OVNIs de la musique rock occidentale et l’album Ossification est toujours une rareté, quoique mes recherches m’apprennent que l’album paraîtra probablement cette année en ré-édition (telle est la rumeur au sein de la communauté bloguienne). De quoi s’agit-il?

Le groupe est un projet piloté par le britannique Mick Hobbs avec le concours d’une pléthore de musiciens et créateurs des États-Unis et de la Grande-Bretagne évoluant dans la sphère ‘musique actuelle‘, une planète de plus en plus large d’artistes dédiés à défoncer les barrières ou, moins prétentieusement, à faire simplement ce qu’ils ont envie de faire de façon auto-produite. Hobbs – bassiste, guitariste, percussionniste et musicien touche-à-tout – a fréquenté des artistes de la scène Canterbury et Rock In Opposition, en plus de produire du rock assez radical; il s’est ici entouré de Bill Gilonis (clarinette), Felix Fiedorowicz (basson), Andy Bole (guitare), Catherine Jauniaux (vocaliste extraordinaire), Tom Cora (violoncelliste de génie), Zeena Parkins (harpe électrique) et Georgie Born (violoncelle).

thework.jpg

L’album, enregistré en Angleterre et paru sur le label français AYAA en 1984, est un véritable petit bijou inclassable, un peu rock, un peu chanson, un peu folk, un peu électronique et tout ça à la fois. On peut parler de musique de pop bien ficelée, avec des arrangements allant de la musique de chambre au folk grano manière Incredible String Band. On s’attache rapidement à plusieurs pièces, dont celle-ci chantée par Judy Carter. Étrange, syncopée… et obsédante. Une frange toujours intéressante de la musique britannique.

Officer! – Anagrams [Télécharger]


* La photo des membres du groupe The Work, Mick Hobbs est le 3ème à partir de la gauche.

Pas de gêne, là. Commentez.