MPA 015 – Jazz qui pue (pt. 1)

cletus.jpg

Toujours dans le but d’éduquer les masses laborieuses, poursuivons l’exploration des contrées sauvages de la musique américaine avec une question simple: qu’est-ce que le Western Swing ?

Je dirais qu’il s’agit en premier lieu d’une extraordinaire mixture de ‘musique de violoneux’, fusionnée à plusieurs styles de jazz, de blues et de musique populaire, destinée essentiellement à un public amateur de danse. Une combinaison éclectique de musique rurale folk, de western, de polka, mélangée à du swing à la sauce Django, mâtinée de jazz et de blues de New Orleans et jouée la plupart du temps par un ‘string band’ endiablé accompagné souvent à la batterie, au saxophone, au piano et surtout à la steel guitar, ce dernier instrument étant essentiel à la sonorité parfaitement reconnaissable de cette musique typique du sud-ouest des États-Unis.

pv134.jpg

Herbert Clayton Hank Penny en est un excellent interprète et practicien, en plus d’être un joueur de banjo accompli et de cumuler une carrière de comédien à la télévision dans les 50. Il est à l’origine des Radio Cowboys, a formé les Plantation Boys à la radio pendant la deuxième guerre mondiale, avant de lancer l’album Hillbilly Be-Bop, un classique de l’étiquette Ace Records qui s’est retrouvé (tout à fait par hasard) entre mes mains alors que j’étais en train de les salir dans un magasin de disques de l’ouest de Montréal.

hillbilly-toothpaste-34898-thumb1.jpg

Hank Penny a développé son sens du comique en travailant dans les clubs et dans les casinos, mais il a surtout intégré sa passion du jazz (une musique essentiellement noire) à son country swing qui en est ainsi devenu encore plus populaire. Ont évolué autour de lui les Merle Travis, Jimmy Wyble et Jaye P. Morgan, tous virtuoses, musiciens et chanteurs passionnés de cet idiome musical. Je vous défie de rester de mauvaise humeur.

Hank Penny – These Wild Wild Women [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.