MPA 028 – Maudite nostalgie ! *

programme03.jpg

Tant qu’à faire dans le nostalgique, prenons le temps de souligner le passage de Mary Hopkin au firmament des étoiles (ça y est, ils vont m’embaucher à Musicographie!) de la musique pop en 1968. Elle doit le début de sa carrière au mannequin Twiggy qui l’a vue participer à l’émission Opportunity Knocks et l’a recommandée à Paul McCartney. Et comme le hasard fait bien les choses, Po-Paul cherchait des artistes à produire au sein de sa toute nouvelle étiquette Apple Records. La Galloise impressionne tout le monde avec sa voix cristalline (elle se produisait déjà dans les pubs folks de son pays et de la Grande-Bretagne) et elle enregistre avec Paul la chanson Those Were The Days, un tube qui atteint le sommet des palmarès en Angleterre et aux États-Unis. Malgré une compétition féroce avec Sandie Shaw (voir YouTube ci-bas), elle en est l’interprète la plus connue. Voilà pour l’enregistrement du succès (5 versions suivent plus bas). Mais, comme d’habitude, « There is more to it! ».

Peut-être ne le saviez vous pas, mais cette chanson s’appelle en réalité

Дорогой длинною [Télécharger]
(
Dorogoi Dlinnoyu [Télécharger]
, si votre russe est un peu rouillé) et qu’elle a été écrite par Boris Fomin sur un texte du poète Konstantin Podrevskii. La chanson rappelle une époque où régnait la jeunesse et un idéalisme romantique. Tellement fort comme concept, qu’elle a été réécrite en anglais par Gene Raskin, qui fréquentait alors le White Horse Tavern; bien sûr sa version parle de l’âge d’or du folk qui ne reviendra plus, à l’époque de Bob Dylan, Tom Paxton, Phil Ochs, les Clancy Brothers et Tommy Makem. C’était le bon temps, « those were the days ».

balalaika-1.gif

Elle a aussi été reprise en français par

Dalida [Télécharger]
, Vicky Leandros (Le temps des fleurs), les américains The Fifth Dimension, par les Leningrad Cowboys (pour le film de Aki Kaurismäki) et en Allemand par Hopkin elle-même ainsi que par
Karel Gott [Télécharger]
. La chanson a même été massacrée par
Ground Zero [Télécharger]
, en format ‘musique actuelle’.

Mary Hopkin – Those Were The Days [Télécharger]

* Le cri du coeur : « Maudite nostalgie! » est protégé par droit d’auteur et appartient à Madame D.G. que j’embrasse ici tendrement.

Pas de gêne, là. Commentez.