MPA 035 – Rendez Voodoo

02-jordan.jpg

Louis Jordan est devenu très populaire à Harlem et s’est fait largement connaître dans le reste des États-Unis à la fin des années 30 et au cours des deux décennies suivantes avec son groupe The Tympany Five. Le clarinettiste, saxophoniste et acteur a fait sa marque en combinant un sens du spectacle avec son grand talent d’instrumentiste. Somebody Done Hoodooed The Hoodoo Man illustre de façon éloquente son grand talent de conteur et démontre comment le jazz exigeait à cette époque des musiciens aussi compétents que divertissants.

03-jordan-hoodoo.jpg

L’auteur et musicologue Jean-Paul Levet a tenté – dans son ouvrage Talkin’ That Talk, Le Langage du blues et du jazz – de définir la signification de plus de 3 000 termes ou expressions du vocabulaire négro-américain. Par exemple, « hoodoo » désigne l’ensemble de croyances, coutumes et de pratiques magiques importées d’Afrique, mêlées à des éléments d’origine européenne, cubaines et intégrant des savoirs faire indiens notamment en matière d’utilisation des plantes. « Hoodoo man » est donc un sorcier, un guérisseur et surtout… un vendeur de plante. Dans le cas qui nous occupe, plus urbain, Jordan doit probablement faire allusion au « vendeur d’herbe », si vous voyez ce que je veux dire.

01-jordan.jpg

– Hey, clowns, have you dug the latest jive?
– No, man!
– Well they got him.
– They got who?
– You know, that man that’s been cooking up that jive,
selling it to these folks ’round town,
makin ’em have them funny dreams.
– You mean the hoodoo man?
– Yeah!
– Oh no, that cat thought he was just too grand!
– Well, somebody done hoodoo’d the hoodoo man
– Smack me down with the story

Ol’ Joe Hannah from Lousiana,
A hoodoo king in every manner
But i found out with out a doubt,
The tables had turned on him

He ain’t got a tooth in his head,
Poor Ol’ Joe is almost dead
Somebody done hoodoo’d the hoodoo man

10, 10, double 10, 45, 15,
Joe cant drink no gin
Ain’t nothing go over the devil’s back
that don’t buckle under his chin

His face looks just like gravel sand
And everybody’s got Joe on the pan
Somebody done hoodoo’d the hoodoo man

Somebody done cooked up some stuff in a pot,
Not too cold and not to hot
They dropped a few drops in Joe’s beef stew
Now he’s blowing his top, he don’t know what to do

They don’t know who did it
They can’t find out
But he’s done hoodoo’d his last hoodoo without a doubt

Somebody done hoodoo’d
Done hoodoo’d the hoodoo man

(Louis Jordan, 1939)

Louis Jordan – Somebody Done Hoodooed The Hoodoo Man [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.