Prosterne-toi

benoit_xvi.jpg

Je n’ai pas encore souligné le 400ème anniversaire de Québec, ma ville natale.

Alors, allons-y: 400 ans!

En même temps, se déroule présentement dans nos murs le Congrès Eucharistique International. Les dévots sont dehors et s’opposent au veau d’or; ils manifestent leur ferveur et réfléchissent à leur foi, alors qu’ils s’apprêtent à entendre l’homélie de l’Oncle Benoît. C’est le temps de sortir de la poussière un morceau extraordinaire produit en 1987 et extrait de l’album Le retour des Granules des multi-instrumentistes et compositeurs René Lussier et Jean Derome. La chanson Si tu t’ennuies du temps, écrite par André Duchesne, s’interrogeait sur l’intérêt que nous portons encore et toujours à la religion. Je pense qu’elle est toujours pertinente. *

La voix de mauvais crooner est une gracieuseté de René Lussier, la basse est assurée par Pierre Cartier, la percussion par Michel Dupire, les violons, alto et le violoncelle sont de Allyson Lyne, Chantal Rémillard, Anne Beaudry et Louise Trudel. Jean et René, SVP: à quand la trilogie des Granules? Je suis prêt à arpenter l’Oratoire à genoux pour vous en convaincre!

jesus-1.jpg

Si tu t’ennuies du temps
où les princes charmants
allaient dans les églises
pour regarder les filles

Si t’ennuies vraiment
de ce moment touchant
où le peuple à genoux
dans un spasme lubrique
adorait en tremblant
la rondelle mystique

Si tu as dans ton coeur
des élans romantiques
si tu verses des pleurs
à chaque alleluia
si quelques indulgences
te rendent nostalgiques
si tous les p’tits chinois
te rappellent ton enfance

Alors, n’hésite pas
accroupis-toi devant lui
ce temps-là reviendra
il reviendra le temps
le temps des pique-niques
et des coca-cola
que l’on savourait
entre deux chemins de croix
le temps où la Vierge
apparaissait ici et là
avec ses catastrophes
et ses secrets troublants

Et s’il te manque tant
ce temps des foules soumises
alors n’hésite pas
tout est là devant toi

Prosterne-toi
un peu, un peu plus, et voilà
et toi qui pense encore
qu’après la mort
il y a le paradis
quand tu y seras
j’t’en supplie
envoie-moi des cartes postales.

(André Duchesne)

* merci à

Gonzo [Télécharger]
pour l’inspiration.

Les Granules – Si tu t’ennuie du temps [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.