MPA 062 – Écarts de conduite

martel_fr3.jpg

Frank Martel, poète et musicien. Sa vie est entièrement vouée à l’inconnu et au silence qui lui est propre.

Voilà comment est présenté l’auteur derrière les albums Enjambons le désert, Sautons ce repas de midi et le tout aussi bien nommé YÉ-YI-YOU-YA.

Mais dites-vous aussi, lecteurs de L’Homme Scalp, que le poète en question attire mon attention pour des raisons tout aussi aléatoires que sa propension à dé-reeler l’irréel: il colle parfois son front sur celui d’Urbain Desbois et de Nathalie Derome (il faut bien extraire quelque chose du choc des idées) en plus de témoigner fréquemment de l’existence de personnages jugés essentiels à son environnement : le renne, la belette, le mérou, la teigne et la marmotte.

Une poésie hallucinée et l’Ouest Céleste pour la cristalliser: guitare, ukulele, theremin, clavier, basse, batterie. Toute la quincaillerie agitée et secouée par Frank lui-même, Bernard Falaise, Éloi Deit et Michel F. Côté.

Frank Martel – Les Grands Ecarts [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.