MPA 069 – Dis, oncle Pluplu!

00-plu.jpg

Dire de Plume Latraverse (né Michel) qu’il « a fondé à la fin des années 1960, en collaboration avec Pierre Léger, dit Pierrot le fou, et Pierre Landry, dit le docteur Landry, le groupe la Sainte-Trinité » n’est pas assez. Poursuivre en précisant qu’il « s’est associé ensuite à Steve ‘Cassonade’ Faulkner entre 1972 et 1975 et que le duo s’est produit pour la dernière fois à la Chant’Août de Québec » est tout aussi insuffisant. Et s’en tenir, tel un biographe méticuleux, à affirmer qu’il « a entrepris une carrière solo en 1976 et qu’il est devenu l’un des représentants les plus significatifs de la contre-culture québécoise » ne permet pas vraiment de circonscrire l’oeuvre considérable de l’artiste.

01-plumelatraverse_jpg.jpg plume_latraverse_illustration_portrait_fred_jourdain.jpg

Comme le clamait un ami chroniqueur, il faudra rendre hommage à ce grand poète et lui consacrer des funérailles nationales le jour de sa mort. L’auteur-compositeur-interprète échappe aux modes et à toute classification. Il a été qualifié tour à tour de rocker, chansonnier et même de fantaisiste. Dès son tout premier album en solo, Plume Latraverse a détonné dans le paysage musical, mais ses chansons correspondaient au sentiment iconoclaste qui habitait une grande partie de la jeunesse urbaine qui n’avait pas du tout le goût ou l’opportunité de se réfugier à la campagne, comme le voulait le cliché granola qui prévalait dans la première moitié des années 70.

03-plu.jpg 04-plu.jpg

L’histoire discographique de Plume est assez étoffée et mériterait plus d’un article. Précisons qu’au début des années 90 – après avoir gardé un prudent contrôle de ses propres enregistrements – il a amorcé la réédition CD de son catalogue de chansons avec le premier d’une série d’albums intitulés « Le lour passé de Plume Latraverse » en plus de faire paraître un disque compact rempli de pièces inédites « Chansons pour toutes sortes de monde » duquel j’ai extrait la pièce suivante, très amusante et descriptive d’un excellent conteur et observateur de la condition humaine. Remarquez – encore une fois et c’est un fait mal connu à propos de l’oeuvre de l’oncle Pluplu – qu’il écrit ses textes en vers et en pieds. Trouvez-moi quelqu’un qui fait ça aujourd’hui au sein de la « colonie artistique » québécoise.

Plume Latraverse – Chatte de daure [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.