MPA 074 – Beige, bleu, rose et jaune

11736.jpg

Les anglo-saxons emploient « to jam » pour désigner l’action de musiciens qui s’assemblent pour produire de la musique improvisée. Les Français – qui croient à tort que leur parler vernaculaire est celui de toute la francophonie – utilisent plutôt « faire un boeuf » et, dans le vocabulaire du monde de la boucherie, cette dernière expression est la définition même du verbe « jambonner« . Intéressant, n’est-ce pas? Ça l’est d’autant plus quand on sait que cette érudition toute charcutière explique pourquoi Philippe, Laurent, Mathieu, Jérôme, Guillaume, Gilou, Sébastien, Michel, Thierry, Dom, Eric et Bébert, tous originaires de Nantes, se sont succédés pour former Les Jambons.

laurent.jpg philippe.jpg

Le groupe humoristique s’est produit plus de 800 fois sur une multitude de scènes et ont sillonné la France, la Belgique, la Suisse et le Québec avec un genre qui s’apparente à celui des tout aussi hilarants VRP. Musicalement, Les Jambons ont emprunté à tous les styles qui leur tombaient sous la main et qui pouvaient servir leur propos: ils se sont réclamés de James Brown, Django Reinhardt, Georges Brassens, Mike Brant, AC/DC ou même d’Alan Stivell. L’instrumentation passait du traditionnel (basse, guitare classique, caisse claire, harmonica) au plus hétéroclite (section de cuivres remplacée par du kazoo, contrebassine, batterie de cuisine.

sebastien.jpg gerome1.jpg

Les textes méritaient qu’on s’y arrête et ont fait de leurs trois albums de véritables trésors (jeux de mot subtils, humour noir, satiriques attaques contre le monde de la grande distribution, de la restauration rapide, des médias et de la politique, récits cyniques de la vie quotidienne). « Tout le monde est en plastique » est paru en 1996; « Moderne » en 2000 et « Twist Yéyé » en 2002 dont j’ai extrait ici une pièce qui résume bien le caractère résolument bédé de leur approche. S’ils me lisent, merci Jambons pour le magnifique concert de Québec au Petit Champlain. J’en ris encore.

petit à petit j’ai appris
à faire un peu gaffe à mon style
mes journées se passent dans un costume
deux pièces-cravate un style très pur
qui me donne fière allure
veste beige, pantalon bleu, chemise rose et cravate jaune

Jambons – La honte [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.