MPA 076 – Bulgarité

67735429_7c6f6fc011.jpg

Il y a 20 ans de cela, mes soirées de jeune homme étaient réservées à tous les samedis soirs. Non, pas de hockey à Radio-Canada, ni de coups de hanche au son de ‘Do The Hustle’ à la discothèque (une excellente alternative, j’en conviens). Je restais tranquillement chez moi en attendant la diffusion de NIGHT MUSIC, une émission de télévision permettant d’assister à des performances extraordinaires de musique populaire (dans le sens large et noble du terme) et des artistes les plus avant-gardistes de la scène musicale.

La programmation était l’affaire du légendaire producteur Hal Wilner, un homme reconnu pour son inclinaison vers le cross-over culturel et les grandes rencontres au sommet d’artistes majeurs (Bongwater accompagné par Bob Weir des Grateful Deads, Carla Bley, Steve Swallow et Karen Mantler pour accompagner Bootsy Collins, Conway Twitty avec les Residents comme vocalistes). Les commanditaires, estimant qu’ils ne vendaient pas assez de bière, ont tiré la plogue sur l’émission. J’en ai été réduit par la suite à regarder Normand Brathwaite faire son blues plate.

Un certain samedi de 1988, l’animateur David Sanborn annonce Ivo Papasov et son orchestre de mariage de la Bulgarie. Je suis tombé en bas de mon fauteuil, la gueule à terre! C’était mon premier contact avec la musique de ce pays et je vivais assurément un grand et heureux choc culturel. Le clarinettiste est un virtuose et son orchestre risque de vous scier en deux si vous n’avez pas encore été mis en contact ou confronté avec une telle complexité rythmique. Faites comme moi ce soir-là: baissez les bras et admirez. En cadeau, un extrait de son passage à Night Music et un autre de sa discographie sur étiquette Hannibal.

Ivo Papasov – Ivo’s Ruchenitsa [Télécharger]

2 thoughts on “MPA 076 – Bulgarité

  1. Carlos Santana avec Wayne Shorter.
    Leonard Cohen avec Sonny Rollins.
    Miles Davis, Dizzy Gillespy dans leurs dernières apparitions.
    Sonic Youth, Philip Glass, Papa Wemba, Kronos Quartet, et j’en passe, j’en passe… J’avais alors enregistré sur VHS des dizaines d’heures de Night Music, que j’ai visionné durant des années. Maudits bon souvenirs… que je peux récupérer en partie sur Youtube.

Pas de gêne, là. Commentez.