MPA 097 – Perdu dans le jeu

britney22988899.jpg

Sur une note plus légère, il semblerait que Britney Spears aurait retrouvé sa taille de guêpe. N’est-ce pas absolument fantastique? Pourquoi vivre dans l’incertitude quant à l’avenir de la race humaine, quand des nouvelles aussi rafraîchissantes apparaissent dans le paysage médiatique! Ce qui me fait penser que je dois absolument vous parler du projet millénariste de Richard Thompson.

Le guitariste britannique s’est fait demander en 1999 par le magazine Playboy de dresser la liste des 10 plus grandes chansons du millénaire. « Quelle bande d’hypocrites! » s’est-il dit. « Ils ne s’intéressent probablement qu’aux 20 dernières années! » Et il a immédiatement entrepris de leur fournir une liste des meilleures pièces étalées sur 1000 ans, une lente progression musicale de la musique médiévale jusqu’à Britney Spears. Il n’a bien sûr jamais entendu parler des éditeurs de Playboy par la suite.

thomspmn.jpg

Le résultat a donné lieu à l’élaboration d’un excellent concert – Richard Thompson – 1000 Years of Popular Music – toujours en tournée présentement. Accompagné par la chanteuse-claviériste Judith Owen et la percussioniste Debra Dobkin, Thompson offre des interprétations magnifiques de « Sumer Is Icumen In » écrit en 1260, « King Henry V’s Conquest of France » du 15ème siècle, « Blackleg Miner » du 19ème et de « Orange Colored Sky » de Nat King Cole. Et bien sûr du classique de Britney.

britney-2.jpg

Richard Thompson – Oops! I Did It Again [Télécharger]

4 thoughts on “MPA 097 – Perdu dans le jeu

  1. Titanesque comme projet! Reprise de Britney pas mal, je me serais attendu à plus de la part de Thompson. Il a quand même un sacré bagage… ; p

    ….and tiiiiiime will show the wiser! (mais ça, c’était en 67)

  2. Britney Spears : Quelle guitariste ! Mais je savais pas qu’elle avait perdu son corps ! Sérieux, Richard Thompson, Amnesia, un son de Télécaster déchirant et des solos déjantés. Un album que je sors un fois l’an, aux alentours de Noël, habituellement, pour accompagner le Merry Christmas de Lennon. Des larmes de bonheur et mille étoiles scintillantes ! En passant, la réédition du Trésor de la langue de Lussier comprend deux disques inédits. Absolument génial !

  3. C’est très bien de parler de ce disque trop méconnu à mon humble avis.
    Quant on arrive à magnifier ainsi une vague chanson de B. Spears, c’est quand même énorme.

    Autrement c’était la première fois que je venais et je sais d’ores et déjà que je reviendrais.

    A bientôt

Pas de gêne, là. Commentez.