Les petites canailles

toons

Les gens de ma génération étaient loin de se douter qu’une bonne partie de leur éducation musicale proviendrait des dessins animés qu’ils ont inlassablement regardés à la télévision au cours de leur petite enfance. Bien plus que la voix des personnages, la musique composée pour accompagner leur déplacement et leur attitude donnait lieu à des arrangements très audacieux et nous a donné accès au sens du montage, du découpage et à la précision instrumentale. Et ce, sans que nous le sachions bien sûr.

Parmi les extraordinaires compositeurs et travailleurs de l’ombre qui sculptaient ces petites merveilles se retrouvent très certainement Raymond Scott (arrangeur de génie et directeur d’orchestre de jazz et pionnier de la musique électronique), Carl Stalling (auteur trop humble des musiques des meilleurs dessins animés de la Warner Brothers) et Dave Franklin (compositeur du célèbre « The Merry-Go-Round Broke Down » qui a servi de thème pour Bugs Bunny et de la musique des petits sacripants « The Little Rascals »).

r-scott

Vous trouverez ici quelques exemples assez éloquents du travail de ces compositeurs de très grand talent. Raymond Scott – dont je vous ai déjà parlé ici et là – s’est définitivement fait connaître par sa composition POWERHOUSE créée en 1937 et inspirée par une ligne de montage en usine. Elle fut reprise plus tard de façon très efficace par les animateurs de la Warner Brothers.

Faites connaissance ensuite avec les néerlandais The Beau Hunks qui rendent hommage à la musique des LITTLE RASCALS, une série de courts métrages très populaires parus à la fin des années 20. Portez attention à leur montage de scènes de suspense et au thème GOOD OLD DAYS, magnifique par son extraordinaire naiveté.

130-162the-little-rascals-posters

Et pour terminer, Carl Stalling. C’est de ce travailleur acharné et expert du montage que je tire le peu que je connais des grands airs d’opéra, des compositeurs classiques et des standards de la musique populaire du début du siècle. Constatez avec quel humeur il déconstruit LA CUCARACHA et avec quelle adresse il dirige les musiciens qui devaient travailler avec une petit oreillette et recevoir les indications avant de jouer des parties qui duraient parfois aussi peu qu’une ou deux secondes.

Rangez ça dans vos archives, pas trop loin quand même. Et si vous avez des enfants, faites leur tourner ça en fond sonore. Assurez-vous que la télé soit éteinte…

disney19300006

Raymond Scott – Powerhouse
Carl Stalling – Drunk La Cucaracha
The Beau Hunks – Ah! ‘Tis Love
Carl Stalling – The High And The Flighty
The Beau Hunks – Epilogue: Shield Suspense Medley
Carl Stalling – Orchestra Gag
The Beau Hunks – Good Old Days
Carl Stalling – Powerhouse And Other Cuts From The Early 50’s

folks

Cartoon Music.exe (dossier en décompression automatique)
ou
Cartoon Music.rar (dossier en format Winrar)

Pas de gêne, là. Commentez.