Jérôme au Petit-Champlain

jerome-miniere

J’ai entrainé mon ami J. au Petit-Champlain. Une soirée avec Jérôme Minière, pouvait pas refuser. Ce qu’il y a de bien avec l’auteur-compositeur, c’est qu’il n’est jamais là où on l’attend. Une sorte d’électron libre. Peu importe le programme – qu’il s’agisse de nouvelles chansons ou d’un répertoire revisité – l’expérience d’un concert est toujours singulière et on n’en ressort jamais tout à fait le même.

Merci de tes résidus de l’île de Pâques, Jérôme. Et merci d’avoir changé les idées à mon ami. Nous avons flotté, nous avons souri, nous nous sommes même égarés parfois. C’était magnifique. Guitares adroitement manipulées, claviers cheaps joués avec désinvolture, percussionniste présent et inspiré. Simple, intime, parfait. Je la dédie à J. qui en aura bien besoin.

Jérôme Minière – Le courage [Télécharger]
(extrait de « La nuit éclaire le jour qui suit » 1998)

Pas de gêne, là. Commentez.