Robin : il subsiste un doute

burtward

Deux curiosités enregistrées par le comédien Burt Ward, héros de la série Batman. The Boy Wonder Session est l’oeuvre du producteur Tom Wilson, lui-même à l’origine du célèbre album Freak Out des Mothers of Invention. Ward lit à haute voix des lettres écrites par des fans de Batman et Robin sous une musique écrite et arrangée par Frank Zappa lui-même. L’enregistrement a été réalisé en 1966, en plein milieu de la Batmanie. Et notez le punch à la fin de « Boy Wonder I Love You »…

Les exégètes de Frank Zappa ne manqueront pas de noter la présence des musiciens suivants pendant les 2 jours des sessions du Boy Wonder :

Dennis Budimir – guitare
Elliot Ingber – guitare
Eugene DiNovi – piano
Plas Johnson – saxophone
Benjamin Barrett – violoncelle
Lou Morell – guitare
William Pitman – guitare
Anthony Terran – trompette
John T. Johnson – tuba
Jack Nimitz – clarinette basse
Frederick Dutton – basson
Kenneth Watson – percussion
John Guerin – batterie

burtwardboywonderrecordlabel

Burt Ward & The Mothers of Invention – Boy Wonder I Love You [Télécharger]

Burt Ward & The Mothers of Invention – Teenage Bill Of Rights [Télécharger]

2 thoughts on “Robin : il subsiste un doute

  1. VRAIMENT!!??? Wow, fan de la période zappaesque de 1966 à 1969, je ne savais pas ça! Merci!!!

    Robin, ajuste ce bat-slip, c’est gênant à la fin…

  2. À remarquer dans « Boy Wonder I Love You », l’arrangement à la manière du classique Dukes Of Prune. Et la lettre qui se termine ainsi (lue par la voix un peu ‘particulière’ de Burt Ward:

    Please Boy Wonder! Please come next Saturday and sleep for a week or two. I will feed you breakfast in bed; I will make your bed for you. And I like you so much that I want you to spend the whole summer with me.

    I hope you know this is a girl writing…

Pas de gêne, là. Commentez.