Vous m’en voyez ravi

sans-titre-2

Juste avant les imminentes libations éthylico-politiques de la Saint-Jean-Baptiste (appelée aussi Fête Nationale du Québec), je dois souligner aujourd’hui le 50ème anniversaire du décès de Boris Vian, écrivain, ingénieur, inventeur, poète, parolier, chanteur, critique et trompettiste de jazz, conférencier, scénariste, traducteur et membre du Collège de Pataphysique. Parmi ses nombreux alias, on retrouve les pseudonymes Vernon Sullivan, Bison Ravi, Baron Visi et Brisavion (qui sont des anagrammes de son nom).

Les médias culturels nous abreuvent déjà de la (très usée) « Je suis snob » pour souligner son grand talent ou de sa chanson la plus célèbre (parmi les 461 qu’il a écrites) « Le déserteur », un brûlot anti-militariste écrit à la fin de la guerre d’Indochine, juste avant la guerre d’Algérie. Pour faire changement, on va se taper « Mozart avec nous », une réécriture agréable d’un grand classique, « La java des bombes atomiques » reprise par le groupe d’avant-garde Etronfou Leloublan en spectacle devant un public américain et la très cynique « Les joyeux bouchers » qui a inspiré Plume Latraverse sur son album Livraison par en-arrière.

Boris Vian – Mozart avec nous [Télécharger]

Etron Fou Leloublan – La java des bombes atomiques [Télécharger]

Boris Vian – Les joyeux bouchers [Télécharger]

Plume Latraverse – Tango pital [Télécharger]

One thought on “Vous m’en voyez ravi

Pas de gêne, là. Commentez.