Mauvais

MsJacko-dab

(Oui, je sais. Encore Michael Jackson!)

Le compositeur et artiste canadien John Oswald a pondu le terme ‘Plunderphonics’ en 1985 dans un essai intitulé ‘Plunderphonics: le piratage audio en tant que prérogative compositionnelle’. L’expression s’applique à n’importe quelle musique fabriquée à partir d’enregistrements audio existants et altérée de façon à en faire une toute nouvelle composition. Le créateur ne tente même pas de déguiser le fait que les sons ont été empruntés, son oeuvre étant présentée comme une forme de collage sonore.

Oswald lançait en 1989 la version album de son projet Plunderphonics consistant en une relecture sonore de l’oeuvre d’artistes populaires et classiques (The Beatles, Ludwig van Beethoven, Elvis, The Pretenders, Captain Beefheart, Dolly Parton, Bix Biederbecke). L’artiste n’a pas jugé nécessaire de demander la permission aux auteurs; après avoir reçu des menaces de la Canadian Recording Industry Association au nom de plusieurs de ses clients (Michael Jackson), il a été contraint de retirer de la circulation toutes les copies de l’album. Quelques années plus tard, Oswald prit la décision de les rendre parfaitement accessibles au public sur le Web. Plusieurs causes de piratage se sont retrouvées depuis devant la justice; la plupart provenant de richissimes vedettes de la Pop contre des artistes pas mal moins fortunés.

John Oswald – Dab [Télécharger]

One thought on “Mauvais

Pas de gêne, là. Commentez.