Gallant, tu perds ton temps..­.

PATSY GALLANT Patsy AL

L’ami S.ébastien du blog Patrimoine PQ (hautement recommandé, les amis!) présente une émission de radio en baladodiffusion pour la deuxième fois. Et il s’est arrêté sur le phénomène de l’émancipation des chanteuses populaires québécoises dans les années 60 et 70. Parmi les chansons dévergondées qu’il présente se trouve un véritable petit bijou que je lui ai recommandé lors d’une conversation animée. Et je dois vous faire partager ça absolument.

Parlons donc de Patsy Gallant. Pour plusieurs, elle est la nunuche qui a commis l’irréparable erreur de chanter ‘Mon pays’ en anglais (l’horrible From New-York To LA). Mais réduire sa carrière à une niaiserie disco (qui a marché fort, quand même) serait selon moi une injustice. Dans la liste des artistes et musiciens qui ont déniaisé la musique pop au Québec, à côté des Finaldi, Workman et compagnie, on peut très certainement placer la native du Nouveau-Brunswick ! Une voix chaude, énergique et TRÈS sexy ! Et accompagnée de la crème de la crème des musiciens funk montréalais, des gens qui avaient le goût de mettre au monde la pop québécoise et qui s’inspiraient de la meilleure musique produite à Détroit.

waterbed

Mais pour l’instant, payez-vous une pinte de bon sang en découvrant cette petite perle de chanson cochonne! Sortez votre vieux stereo Marantz chromé recouvert de tapis jaune orange, votrte boule en miroir, vos culottes serrées (remarquez ici que la deuxième personne du pluriel est employé parce que votre humble serviteur n’avait rien de tout cela !) et décrassez-vous le pavillon auditif ! Découvrez l’incroyable registre vocal de Patsy Gallant et vous avez le droit de partir à rire, aussi…

Patsy Gallant – Le lit qui craque [Télécharger]

One thought on “Gallant, tu perds ton temps..­.

  1. (!)

    (!!!!!!)

    Baptême,

    je ne pourrai plus jamais regarder un lit d’eau de la même façon maintenant!

    Je ne me doutais pas que la dame avait autant d’humour, ça prend quand même du cran pour trémoler de même…

    Diane Dufresne qui cherche ses accessoires dans la mousse du bain…

Pas de gêne, là. Commentez.