Néry

belgistan

Un quasi instrumental et un blues français baveux pour terminer l’été: « Penjhambal » et « À l’enterrement de Nougaro » de Néry. L’artiste français a une voix qui vous semble familière? C’est parce qu’il a fondé à la fin des années 80 un groupe phare de la scène alternative française : les VRP. Avec un humour décapant et une langue habile, il a distillé la dérision et le politiquement incorrect avec énergie, puis a continué avec les Nonnes Troppo (les VRP habillés en religieuses!) avant de se lancer dans la création et la production en solo.

Belgistan est son 3ème disque après « La Vie c’est de la viande qui pense » et « Vol libre ». On y retrouve Mathieu Chédid à la production et une grande variété de climats et d’idées provenant de ses carnets de voyage. Ça rappelle beaucoup Gainsbourg, mais on y retrouve bien plus. Le texte est en proéminence, son verbe est haut et persistant. Très énergique en concert, comme en témoigne ses collaborations avec M et les Ogres de Barback.


Néry – Penjhambal [Télécharger]

Néry – A l’enterrement de Nougaro [Télécharger]

2 thoughts on “Néry

Pas de gêne, là. Commentez.