J’ai parlé au vent

500 Eugene_Chadbourne

Le collègue Trépanier de l’émission «L’homme qui a vu l’homme» (tiens, tiens!) s’excite le poil des jambes en prévision du spectacle d’Adrien Belleau le 8 septembre au Petit-Champlain; il faut dire que le guitariste a toute une feuille de route en raison de son travail avec Frank Zappa, David Bowie, Talking Heads et Brian Eno! Les amateurs de prog de Québec (oui, vous le savez : ils sont nombreux!) ont surtout été marqués par une exécution mémorable des partitions difficiles de Robert Fripp au sein de King Crimson.

Vous trouvez ça difficile parfois, vous… le prog ? Ce genre de musique vous fait progresser dans votre ennui ?

Revisitons un grand classique du genre, originalement de l’album ‘In the Court of the Crimson King’ (1969) dans une réinterprétation très lousse de Camper Van Beethoven et de l’iconoclaste guitariste Eugene Chadbourne. Ce dernier est un cas à part dans l’histoire de la musique et peut être considéré comme un compositeur d’avant-garde, un improvisateur jazz et un musicien folk. Les services secrets américains le considèrent surtout comme un homme suspect, aux idées de gauche et à surveiller. J’y reviendrai, un de ces 4.

in the court inside

Camper Van Chadbourne – I Talk To The Wind [Télécharger]

* ajout 2 octobre 2009 : Une très belle version de la pièce par Giles, Giles & Fripp avec une chanteuse de Fairport Convention à écouter si vous cliquez ici.

One thought on “J’ai parlé au vent

  1. Oohh! Une découverte.

    Je ne suis aps trop un fan de prog, mais ce premier LP de Crimson est très bon. T’as déjà entendu la 1re version par Giles, Giles & Fripp avec la 1re chanteuse de Fairport Convention? Mmmmmmmmm

Pas de gêne, là. Commentez.