Les sonneurs et les diseurs

Je me suis pointé le nez au Babylone Café pour assister au Bal des Anches, un concert entièrement consacré à la cornemuse du Centre France. Sous la direction musicale d’Élise Guay, les sonneurs Pierre Langevin, Nicolas Gerardin, Liette Remon et Serge Sokolsky accompagnés du percussionniste Andy Stewart ont charmé mes oreilles et mon coeur dans une autre belle aventure musicale des productions STRADA qui diffusent un répertoire musical unique et met en valeur des musiciens impressionnants.

Musiques à bourdon, airs à danser, bourrées, chansons et complaintes étaient au menu. Comme l’ont doctement expliqué les musiciens, la « musette du Centre » (ou cornemuse à deux bourdons) a un son beaucoup plus doux que la cornemuse écossaise, «plus utile celle-là à faire fuir vos invités qu’à les charmer» (dixit Pierre Langevin).


Au programme, une pièce a attiré mon attention : « Trois petites cailles ». Non pas pour y aller d’un scottish endiablé (je suis un piètre danseur), mais en raison de la mélodie principale. Quelques minutes plus tard, mon cerveau s’est empressé de me rappeler où était logé le petit air. J’assistais à la fin des années 90 au concert des Fabulous Trobadors, un groupe de musique toulousain au style très particulier basé sur la déclamation de textes en occitan. Portez attention à la chanson « Pas de çi » de leur premier album « Èra pas de faire » paru en 1992. Et j’invite les gens du Bal des Anches à me faire parvenir leur version enregistrée des « 3 petites cailles » (merci à Pierre Langevin pour l’audio d’Avalanche Compagnie).

Fabulous Trobadors – Pas de çi [Télécharger]

Avalanche Compagnie – 3 petites cailles [Télécharger]

3 thoughts on “Les sonneurs et les diseurs

  1. Je recherche l’album de l’ensemble Aval’anche et compagnie, en particulier pour la chanson ‘3 petites cailles’. Avis aux connaisseurs!

Comments are closed.