FEQ 2010 : Емир Кустурица

Le Festival d’été International de Québec ouvre cette année sous une pseudo-controverse rapidement mâtée par la directrice de la programmation Dominique Goulet. La presse montréalaise et un certain Paul Piché n’apprécient pas la croissance de l’évènement, dénonçant par ailleurs une supposée hégémonie culturelle américaine. Mme Goulet a expliqué que le FEQ n’a aucun devoir politique et encore moins de mandat de protection de la langue française.

Les parties n’ont peut-être pas tort complétement, mais la solution demeure à mon avis de continuer de chercher les bons artistes, en étant peut-être moins obsédé par le jackpot de 70,000 personnes sur les Plaines. Le FEQ devrait demeurer un lieu privilégié de la découverte et ses organisateurs font bien de viser la planète dans le choix des artistes.

Vous avez envie d’avoir du plaisir? Simple? Comme celui de gigoter devant un orchestre de party composé de musiciens serbes déjantés! C’est réglé, garrochez-vous pour voir le NO SMOKING ORCHESTRA, un ensemble qui risque d’attirer les curieux en raison de son personnage d’avant-scène: Емир Кустурица. Emir Kusturica en serbe cyrillique!

Vous savez tout sur son grand talent de cinéaste. Qu’il a gagné deux Palmes d’or au Festival de Cannes. Qu’il est né à Sarajevo au milieu des années 50. Qu’il nous a plongé dans son pays, sa culture, ses contradictions, son humour et une musique complètement obsédante avec des films comme Papa est en voyage d’affaires, Le temps des Gitans, Arizona Dream, Underground, Chat noir chat blanc et La vie est un miracle. Vous ignorez peut-être qu’il a été comédien dans le film La veuve de Saint-Pierre tourné au Québec. Son œuvre est ponctuée de symboles troublants et énigmatiques: la vision du monde par les enfants, le réalisme magique, les animaux, les mariages, le football, le suicide par pendaison, l’envol, le kitsch politique et artistique, l’utopie communiste et le rêve américain.

No Smoking Orchestra est un groupe de rock issu de la décomposition du groupe de rock garage Zabranjeno Pušenje (interdit de fumer), très populaire dans toute l’ex-Yougoslavie et formé en 1980 à Sarajevo. Emir Kusturica a intégré le groupe en 1986 en tant que bassiste. Le cinéaste s’est probablement remis de la défaite de son ami Maradona à la Coupe du monde et risque de brasser un peu les québécois, s’il est en forme.

Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra – Unza Unza Time [Télécharger]

Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra – Furja Djildje [Télécharger]

AJOUT : Le concert de Place D’Youville au Festival d’Été de Québec s’est déroulé dans une atmosphère bon enfant et a été livré dans la joie et la bonne humeur par le NSO au grand plaisir de la foule. Le public avait la pêche dès les premières esbroufes scéniques du leader Dr Nele Karajilic, un gars de scène et un as de la haute voltige. Merci à tout le monde du NSO et à la prochaine !

One thought on “FEQ 2010 : Емир Кустурица

Pas de gêne, là. Commentez.