Ti-gars, arrête de bouger!

C’était il y a 33 ans. Elvis Aaron Presley mourrait, faisant oublier par la même occasion le décès du comédien québécois Gilles Pellerin un jour avant. On ne fera pas dans la numérologie, bien que le chiffre 33 exciterait probablement ce bon vieux Raoul Duguay.

Mais je me suis demandé comment pourrait-on souligner la chose aujourd’hui. Parce qu’Elvis est trop rapidement devenu un clown de la culture moderne (probablement par sa propre faute), alors qu’une simple écoute de n’importe quel album de ses jeunes années permet de constater la justesse de sa voix et l’étendue de son grand talent.

Car le rock and roll avait besoin d’un King au milieu des années 50 et il il ne pouvait être noir, n’est-ce pas? On avait déjà piqué tous les trucs et les bons riffs aux musiciens afro-américains, alors tant qu’à y être, pourquoi ne pas leur voler aussi la paternité de ce fameux back-beat qui faisait se déhancher notre bon Elvis.

J’ai choisi de vous faire partager le Elvis Gospel qui est d’après moi très mal connu. 4 pièces démontrant hors de tout doute à quel point celui-ci appréciait les pièces du répertoire Negro Spiritual. L’Amérique avait beau être raciste, la musique noire avait déjà infusé l’esprit de Hank Williams et se préparait à entrer dans l’imaginaire des jeunes américains, et ça, la bonne société ne pouvait l’empêcher.

Praise The Lord, Alleluia !

Elvis Presley – I’m Gonna Walk Dem Golden Stairs [Télécharger]

Elvis Presley – A Thing Called Love [Télécharger]

Elvis Presley – Bosom Of Abraham [Télécharger]

Elvis Presley – Why Me, Lord [Télécharger]

3 thoughts on “Ti-gars, arrête de bouger!

  1. (de FACEBOOK) : Ce n’est peut-être pas un hasard, mais le bluseman Robert Johnson -- réputé pour avoir vendu son âme au diable -- est décédé un 16 août 1938…

Pas de gêne, là. Commentez.