Much ado about (Money For) nothing

Québec, le 14 janvier 2011

Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Re : Bannissement d’une chanson de Dire Straits

Madame, monsieur

Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision vient de statuer que la version originale de la chanson ‘Money for Nothing’ du groupe Dire Straits devrait être bannie des ondes de la radio canadienne parce qu’elle contient des mots jugés inappropriés. Je m’oppose farouchement à cette décision parce qu’elle est exagérée et qu’elle ne tient pas compte de la liberté de création des artistes et aussi parce qu’elle démontre une importante carence en matière de gros bon sens.

Comment expliquer qu’en 2011, un pays démocratique comme le Canada en soit encore rendu à légiférer et à encadrer de façon restrictive la création d’une oeuvre d’art? Les fonctionnaire du CCNR ne semblent pas être capables de faire la différence entre une chanson fictive et une insulte proférée directement contre un individu. Le fait d’imprimer le mot ‘faggot’ ne peut être pris en considération ici parce que l’auteur d’un texte de chanson ne parle pas nécessairement au ‘je’ et peut comme il l’entend rendre compte, imager, imiter, illustrer, caricaturer les comportements de la société dans laquelle il évolue.

Le Canada doit être prudent face à ce genre d’abus réglementaire. Et surveiller de près l’histoire entourant le retour de la censure chez son voisin américain qui a permis entre autre à ses tribunaux d’ordonner l’arrestation d’un disquaire pour avoir vendu un exemplaire de l’album ‘AS NASTY AS YOU WANT TO BE’ à un jeune de moins de 21 ans. La cause avait permis d’entendre des propos disgracieux de la part de sénateurs républicains qui ont démontré leur méconnaissance du concept même de liberté de parole et par la même occasion de leur propre constitution.

Ce n’est pas parce qu’un règlement ou une loi existe qu’il ne faut pas la baliser ou même, lorsque nécessaire, l’abroger complètement. Je demande au CCNR de revoir sa décision et de faire preuve de plus de mesure à l’avenir.

Claude Brindamour
producteur radio et citoyen.

« You’ll be absolutely free
Only if you want to be » (Frank Zappa)

4 thoughts on “Much ado about (Money For) nothing

  1. Comme il est curieux qu’en 2011 le CCNR s’attaque à un succès de 1985.

    Que s’est-il passé lors de la dernière réunion de leur conseil d’administration? Pourquoi cette radicalisation subite, ce durcissement récent? Ce genre de décision découle-t-il d’une tradition de fermeture d’esprit au sein de cet organisme ou cela fait-il partie de leur modus operandi? Des nominations récentes, peut-être?

    Ça sent le révisionnisme conservateur, le nivelage de ce que le Canada devrait ou ne devrait pas écouter. Ce reprogrammage médiatique canadien, voilà qui m’inquiète au plus haut point.

  2. Je viens de leur écrire une lettre a plaintes@ccnr.ca. Je leur ai suggéré de revenir sur leur décision par respect pour le contexte particulier de l’époque.

    D’ailleurs je vous invite à écouter les propos machos et presque racistes de Taffnut, auteur des années 30, sur mon blogue 🙂

  3. Hahaha même les gais sont contre! Le Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL) vient de dénoncer la décision, le qualifiant de «digne de l’Inquisition». C’est pas rien 🙂

Pas de gêne, là. Commentez.