Parlons peu, parlons mieux

Toujours dans un souci d’élévation spirituelle, L’Homme Scalp présente un extrait d’Il était une fois dans l’Est (Michel Tremblay et André Brassard). Merci à Tutu De ReZo et Denise Leclerc pour l’inspiration. Vulgaire? Ben voyons donc!

2 thoughts on “Parlons peu, parlons mieux

  1. Merci surtout à André Brassard pour ces textes et ce langage de type québécois pure laine !

  2. « Vulgaire » ? pas si sûre…

    Ça dépend de qui utilise ces mots… et de qui les entend, je crois.

    Une réalité dure traduite avec des mots crus qui la décrivent parfaitement.

    André Brassard a choisi ses termes et Denis Drouin les rend avec tellement de naturel…

    Y a du talent chez nous !

Pas de gêne, là. Commentez.