Le temps est gris, Fred

Le temps est gris. On peut aussi dire qu’il n’est pas blond, ni bleu, ni brun. Il est gris. Et allez savoir pourquoi, la pièce qui me trotte dans la tête aujourd’hui, c’est Hands of The Juggler de Fred Frith. Le compositeur et guitariste anglais l’avait publiée en quatrième du côté A de Gravity, un album magnifique (paru en 1980) enregistré en Suède, aux États-Unis et en Suisse, accompagné de Samla Mammas Manna, des Muffins, de Marc Hollander et de Chris Cutler.

Je dois remercier Fred. Il fait vraisemblablement partie de la liste des musiciens qui ont nettoyé mes oreilles et ouvert mon esprit aux bienfaits de la musique non-corporative.

Il est déroutant et risqué pour un critique de tenter de qualifier correctement ‘Gravity’ dans le corpus discographique de FF; certains ont toutefois avancé qu’il s’agit d’un ‘album de danse’ d’avant-garde réalisé par un compositeur qui tire son inspiration des rythmes et des danses de la musique folklorique à travers le monde. Ça se pourrait. Tout se peut. Mais nous vivons une époque incertaine.

Fred Frith – Hands Of The Juggler [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.