Crooner sans voix

Pris d’un accès de nostalgie, j’écoutais ces dernières semaines le coffret intégral des albums de ROXY MUSIC (faut-il le redire, les 4 premiers sont de purs joyaux de style, de glam, d’innovation et d’élégance). Le leader du groupe a mené – parallèlement à celle de RM – une carrière solo à la fois inégale et passionnante (14 albums, dont un consacré à l’oeuvre de Bob Dylan). Bryan Ferry fait maintenant paraître THE JAZZ AGE, un album atypique et surprenant où il laisse toute la place à un orchestre composé d’excellents musiciens britanniques qui livrent des interprétations des meilleurs pièces de Ferry réarrangées à la manière jazz des années 20 !

Les plus curieux d’entre vous sont invités à écouter l’entrevue accordée par Ferry aux animateurs de l’excellente émission ALL SONG CONSIDERED sur le réseau NPR dans laquelle le crooner fait part de sa passion pour le jazz, les grands standards du jazz et du R&B américains.

bf1bf2bf3bf4bf5bf6

Certaines pièces perdent un peu de leur lustre original, alors que d’autres surprennent et amusent. Les musiciens sont très compétents et sérieux dans leur désir de respecter le style. Ferry est un artiste à part entière et il réussit parfaitement à nous entraîner dans son projet (et à nous rappeler sa formation en art conceptuel à Newcastle), mais je suis loin d’être certain qu’il va rallier les fans finis et les purs et durs qui le suivent depuis Roxy Music. En attendant de voir ce que ça pourra donner sur scène, voici la pièce de clôture de ce nouvel opus (très bel arrangement du pianiste Colin Good) et je vous suggère de commencer par la version originale extraite de l’album THE BRIDE STRIPPED BARE, paru en 1978.

Bryan Ferry – This Island Earth [Télécharger]

The Bryan Ferry Orchestra – This Island Earth [Télécharger]

Pas de gêne, là. Commentez.