Can’t Sell You Love

La relation particulière qu’entretenaient les membres du groupe The Beatles avec le comédien britannique Peter Sellers a été au centre d’un échange épistolaire intéressant avec quelques mélomanes. J’ai par la suite fait quelques recherches qui ont mené aux informations suivantes que vous jugerez utiles ou superflues, selon votre seuil de résistance aux inepties médiatiques ou aux idiosyncrasies factuelles du show-business.

Peter Sellers a débuté sa carrière comme batteur. Il a tourné au Royaume Uni (à l’âge de 16 ans) avec différents ensembles de jazz et sa carte d’affaire indiquait : « Peter Sellers, Drums and Impressions ».

Avant de se lancer comme acteur, Sellers a enregistré deux albums sur étiquette EMI Parlophone produits par un certain George Martin.

Il a aussi doublé la voix de Humphrey Bogart dans le film « Beat The Devil » en 1953 après un accident d’auto qui avait endommagé sérieusement la dentition du célèbre acteur américain.

Ami de George Harrison et Ringo Starr, Sellers s’est inscrit au palmarès en 1965 avec des versions humoristiques de « Hard Day’s Night » et « Help ». Les deux Beatles lui ont même offert un « rough mix » de leur nouvelle galette intitulée ‘The White Album’ et le précieux artefact a été mis à l’enchère après la mort du comédien.

Peter Sellers entretenait une superstition maladive à propos des couleurs et refusait de jouer avec un acteur qui porte du vert ou du mauve.

Le britannique est décédé d’une attaque cardiaque en 1980; on apprit qu’il en était à sa quinzième. Il a même été prononcé mort pendant une minute et demi en 1964.

col_em293_a

Pas de gêne, là. Commentez.