Attraction terrestre

Le Festival de Musique Actuelle de Victoriaville édition 2014 a accueilli à nouveau le guitariste et compositeur Fred Frith. Le fondateur du festival, Michel Levasseur, soulignait à juste titre que Frith a été un des premiers artistes à l’encourager soit en y présentant ses projets ou en mettant en contact l’organisation du FIMAV avec les autres grands festivals en Europe et aux États-Unis.

En plus d’un concert avec Evan Parker, Frith a présenté son ensemble THE GRAVITY BAND, un amalgame d’excellents musiciens de Oakland en Californie (où il enseigne au Mills College) réunis autour du projet de relecture de son célèbre album solo GRAVITY paru en 1980. Le disque, qui propose un nouveau regard sur la musique de danse en intégrant des influences de diverses cultures, est considéré par plusieurs comme une très grande réussite et une excellente porte d’entrée sur l’oeuvre du musicien britannique.

32 ans plus tard, les compositions et leur enchaînement tiennent toujours la route. Il était amusant de constater la présence de 11 personnes sur scène pour rendre justice aux nombreux détours rythmiques et harmoniques proposés par Frith à une époque où le DIY était de mise avec l’arrivée des enregistreurs multiplistes personnels. Livrer les pièces exigeait aussi un certain degré de concentration des musiciens qui ont offert une interprétation respectueuse, mais très sentie de l’oeuvre. Au programme se sont ajoutées des pieces de ART BEARS (pour souligner le décès de sa grande amie et bassonniste Lindsay Cooper) et de MASSACRE, un de ses premiers projets lors de son arrivée à New York.

J’ai eu un gros coup de coeur pour la guitariste Ava Mendoza qui a hérité de plusieurs des parties du compositeur, mais qui n’a pas hésité à conserver sa personnalité d’instrumentiste. Aussi envers Kasey Knudsen, Kaethe Hostetter et Marie Abe pour la belle harmonisation de la pièce de Lindsay Cooper.

  • Aaron Novik : clarinettes
  • Kasey Knudsen : saxophone alto
  • Dominique Leone : claviers
  • Ava Mendoza : guitare électrique
  • Lisa Mezzacappa : contrebasse, basse électrique
  • William Winant : percussion
  • Jonathan Leidecker : échantillonneur
  • Kaethe Hostetter : violon
  • Marie Abe : accordéon
  • Jordan Glenn : batterie
  • Fred Frith : guitare et basse électrique
  • Myles Boisen : sonorisation

Pas de gêne, là. Commentez.