Un gage de son extrême

16667_Frank_Zappa_SG_Heritage_Cherry_110131383_a

La « fondation familiale en fidéicommis » Frank Zappa a offert cette année aux amateurs du célèbre moustachu un autre enregistrement sorti des voûtes et extrait de son inépuisable catalogue. L’album ROXY BY PROXY permet d’entendre les meilleurs moments de 2 soirées captées au Théâtre Roxy à West Hollywood les 9 et 10 décembre 1973. Les zappaphiles reconnaîtront les pièces de l’album Roxy & Elsewhere (les autres recevront ça en pleine face) avec quelques ajouts (Uncle Meat, RDNZL, Mr Green Genes). Ça s’écoute tout seul d’une traite, les musiciens sont très bien isolés dans le mix et certaines versions sont parfois carrément meilleures que les originales.

Un amuse-gueule ? Plutôt deux.

« Inca Road » de l’album ONE SIZE FITS ALL. Dans une version ‘cocktail lounge’ assez amusante et des solos absolument remarquables de George Duke et Bruce Fowler.

« T’Mershi Duween », un morceau épique (les percussionnistes ont ici intérêt à être réveillés!) et habituellement éparpillé sur plusieurs albums live ou « overdubbés » (You Can’t Do That On Stage Anymore Vol. 2, Bubble Cream Cheese, Make A Jazz Noise Here, EIHN (Everything Is Healing Nicely).

1024px-Ruth_Underwood

Qui joue quoi?

Frank Zappa: guitare soliste, voix
George Duke: claviers, voix
Tom Fowler: basse électrique
Ruth Underwood: percussions (xylophone, marimba, vibraphone)
Bruce Fowler: trombone
Napoleon Murphy Brock: saxophone ténor, flûte, voix soliste
Ralph Humphrey: batterie
Chester Thompson: batterie

Pas de gêne, là. Commentez.