FIMAV 2016 : Microtub

tuba-day-764x382

Labyrinthe de tubes

Le tubiste anglais Charles Hayward a décidé à 25 ans qu’il ne se contenterait pas seulement de remplir l’espace juste pour remplir l’espace, mais de proposer quelque chose de signifiant et nouveau par le biais de son instrument plutôt méconnu et sous-estimé. Pour y arriver, il a développé des stratégies pour délibérément perdre le contrôle de son instrument et s’obliger à improviser de façon différente. Il a entre autres altéré le tuba de telle façon qu’il lui devenait impossible de jouer de sa manière habituelle, en bloquant ou triturant les valves ou en les remplissant graduellement d’eau au fur et à mesure que la pièce était jouée.

Twister la valve

La valve sert initialement à changer le pitch du tuba. En réduisant l’ouverture par laquelle l’air passe, Hayward en est venu à créer différents « bruits » de qualité. Par exemple un tube presque bloqué a pour résultat un son très discret, mais pour y arriver, l’exécutant doit y mettre une énergie considérable. Ces modifications et ces techniques se marient particulièrement bien avec la technique de la respiration circulaire.1 *

Ce nouveau système permet de jouer dans toutes les tonalités imaginables à l’intérieur de la tessiture de 5 octaves couverte par l’instrument. Toutes les combinaisons d’accords (tempérés ou non-tempérés) sont donc disponibles et une nouvelle façon de jouer doit être envisagée par le tubiste qui bénéficie maintenant d’un mécanisme de valve détachable.

Microtub03

Microtub au FIMAV

Un spectacle du trio Microtub est présenté le 20 mai à 14h00 au Colisée des Bois-Francs dans le cadre du Festival de Musique Actuelle de Victoriaville. Les trois tubistes promettent de faire découvrir les possibilités du tuba microtonal.2 Vous aurez droit à l’instrument dans toute sa splendeur, le musicien tourné sur le côté et le pavillon du tuba IN YOUR FACE !

Robin Hayward: tuba microtonal en FA
Peder Simonsen: tuba microtonal en DO
Martin Taxt: tuba microtonal en DO

Microtub – Square Dance

* 1. [Les spectateurs qui étaient présents au concert des Semantics au FIMAV de 1986 se rappellent avec quelle efficacité la technique était maîtrisée par le saxophoniste américain Ned Rothenberg.]↩

* 2. [Wikipédia nous apprend : « Un micro-intervalle est un intervalle musical plus petit qu’un demi-ton. Il s’agit donc (au sens le plus large) d’une note qui ne figure pas sur le clavier d’un piano classique dont l’accord est dit de tempérament égal… on parle surtout de micro-intervalles lorsqu’on accorde un instrument avec beaucoup de petits intervalles, et/ou d’intervalles très ésotériques. »>↩

SOURCES :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Micro-intervalle
http://www.tuningvine.com/
Travelling Time, février 2012, Arie Altena, Pitches Treated as Noise, interview with Robert Hayward
http://www.fimav.qc.ca/

Pas de gêne, là. Commentez.